Voilà ce que dit (à la fin de son monologue-miroir) un ex-djiadiste “repenti” en réponse à un défenseur de Mme Nour et de son martyr :, “Sachez…

Voilà ce que dit (à la fin de son monologue-miroir) un ex-djiadiste “repenti” en réponse à un défenseur de Mme Nour et de son martyr :
“Sachez que sur ce point, quand j’ai vu qu’une Shoah par balle avait cours en Bosnie, je ne suis pas resté à condamner de loin. J’ai fait mon sac, et je suis parti combattre sur place. Alors votre procès, vous vous le gardez s’agissant de sous entendre que je serais un collaborateur, selon l’étymologie historique. Merci »
Donc ce monsieur se défend d’être un collaborateur (du système ? de l’Etat raciste ? blabla….?) auprès d’un islamo-gauchiste, en lui prouvant par l’ultime qu’il a pris direct son balluchon sur ses épaules de caïd pour aller sauver ses frères musulmans (en allant massacrer les Serbes de Bosnie chez qui il n’avait rien à foutre en tant que “français” sans aucune origine d’ex-Yougoslavie, hormis les massacrer) à l’autre bout de l’Europe, dans les Balkans dont il ne savait et ne sait toujours rien (si ce n’est les charniers, les odeurs de putréfaction humaines et son embrigadement qu’il parvient aujourd’hui en tant que “repenti” à légitimer en utilisant l’air de rien une bombe d’expression, “Shoah par balle” ?!?!)
Et ses amis laïcards islamophobes…..de liker, partager, féliciter, congratuler, cracher (sur moi, coucou la revencharde valerie-anne troix) ?????
Mais les intellos de mes gonades là……faudrait peut-être apprendre à lire parce que la fanattitude c’est impossible à déconstruire, c’est un défaut de fabrication que vos récitations ne suffiront pas à masquer, c’est un tempérament d’être libre penseur-seuse.
Réponse de l’intéressé face à ma stupéfaction concernant son accusation revival des Serbes en nazis purificateurs éthniques : il ne discute pas avec les cons.
Même un franchouillard islamo-gauchiste affiché aurait eu moins de tourment à me répondre.
Bien bien bien……une seule réflexion, je suis généralement de nature bienveillante envers ceux qui souffrent d’un manque de reconnaissance, mais intransigeante face aux mensonges et à la manipulation.
Entre nous, quels meilleurs manipulateurs que ceux qui ont fait leurs armes dissociées dans l’endoctrinement ?

[ Quelle soirée à la Salle Cortot (Part #1) ], A l’occasion d’une soirée à la Salle Cortot pour assister à un récital de Klara Min (Mozart,…

[ Quelle soirée à la Salle Cortot (Part #1) ]
A l’occasion d’une soirée à la Salle Cortot pour assister à un récital de Klara Min (Mozart, Chopin, Scriabin, du lourd !) j’ai enfin réussi à rencontrer celui dont je vous parle depuis des mois.
Le pianiste franco-libano-mexicain, publié depuis peu chez Deutsche Grammophon (belle référence !) avec son répertoire éclectique, mêlant Márquez, Villa-Lobos, Falla, Albéniz ou… Debussy.
Son album “Heritages” j’en ai déjà beaucoup parlé ici. Courez vous procurer ce bijou (je l’ai en ce moment même, une fois encore, sur les oreilles)
La Part #2, demain, tentera de “débriefer” la performance haletante de Klara Min.
PS: Merci du fond du coeur cher Simon pour cette belle invitation.

[ Tchaikovsky Op

[ Tchaikovsky Op.35 - Une version de référence ? ]
Ce tout récent album Tchaikovsky du violoniste Nemanja Radulović a été encensé par la critique je devais donc me faire ma propre opinion.
Ce Concerto pour Violon Op.35 (je viens de compter), j’en ai 30 versions. Heifetz, Oistrakh, Milstein, Ferras, Perlman, Gitlis, Mullova, Repin, Vengerov, Fischer, etc. Toutes les époques, en live ou en studio, souvent plusieurs enregistrements par le même (Oistrakh détient le record).
Radulović est accompagné ici par l’improbable “Borusan Istanbul Philharmonic Orchestra”, dirigé par Sascha Goetzel.
Verdict ?
Le chef et l’orchestre offrent la version la plus dynamique et la plus tonique que je connaisse, bien aidés par une prise de son exceptionnelle (les timbales !) dont leurs aînés des années 50 à 70 n’auront pas eu la chance de bénéficier.
Radulović? Il est incroyable. Dans le célébrissime premier mouvement (Allegro moderato), par la largeur du son il se rapproche d’Oistrakh ou de Repin. Mais ensuite, dans la Canzonetta (Andante) il est… lui. Unique. Chaleureux. Plein de soleil. Quel son ! Je ne sais pas sur quel instrument il joue mais il sait en tirer le meilleur. Le final (Allegro vivacissimo) est généreux et vivifiant.
CD à acquérir d’urgence ! Surtout par Stephanie Moroge-Theisen qui adore ce violoniste et l’aura connu avant moi.
PS: Deutsche Grammophon sait désormais promouvoir des artistes beaucoup moins académiques que ceux des générations précédentes, plus Rock’n Roll et passionnants. Nemanja Radulović en est un, Simon Ghraichy un autre.

Moi je rêve de salons “littéraires”

Moi je rêve de salons "littéraires"…
Parce que dans un "salon du livre", tu trouves les oeuvres des jardiniers ou des cuistots, les bouquins pour enfants, les récits de voyages, les confessions des politiques, les reportages de journalistes, les biographies, les maux des uns et les mots des autres sans aucune distinction. Je n’ai pas de mépris pour tous ces ouvrages et chacun a le droit à la libre expression, mais… dans notre cité, où sont logés les romanciers et les poètes ?
Où sont-ils relégués, devrais-je dire ?
Marre de cette soupe et de l’indistinction. La Littérature en meurt je crois.
Alors inventons les salons du roman, salon de la poésie, salon de l’essai, salon du théâtre, salon de la nouvelle ou salon de la Littérature… et sans concours s’il vous plaît… juste avec des lectures publiques pour appâter le client.
Ça, ça me plairait.
On éviterait d’être juste dans le business…
L’Asie du Sud-Est est un de plus beaux lieux à voir dans le monde. Venez découvrir cet belle endroit lors d’un combiné Cambodge Laos avec Galatourist.

ces ex socialistes nous trahissent au plan politique, militant, historique, mais il faut faire attention, et il faut les respecter comme tous les…

ces ex socialistes nous trahissent au plan politique, militant, historique, mais il faut faire attention, et il faut les respecter comme tous les humains. Les respecter cela signifie leur dire la vérité, clairement, en face, qu’ils ont abandonné leurs valeurs, celles de la gauche, celles des salariés, des pauvres, et qu’il sont passés dans le camp ennemi. Macron c’est Thatcher et il faut le combattre et le vaincre. Ils ont le droit de le suivre mais ils ont tort. Gravement.

Bon, il est temps que je vous fasse une confidence

Bon, il est temps que je vous fasse une confidence.
Il y a encore peu, je trouvais ringard au possible, ridicule, puéril, débile, lourdingue, limite beauf d’utiliser l’interjection acronyme LOL…..
Aujourd’hui ….lol, je ne peux plus m’en passer….au cas où je sois mal comprise….lol, où mon ironie soit prise au 1er degré…..voilà, vous savez tout et je m’en excuse….lol
Comme quoi, on peut toujours évoluer
Demain sera LOLILOL…..lol
#NonRien

Moi j’en connais un qui a eu, le temps d’une campagne, l’amour du quinoa en banderolle de manifs

Moi j’en connais un qui a eu, le temps d’une campagne, l’amour du quinoa en banderolle de manifs…..dans une salade de crevettes vegane en photo pour le magazine Gala……ça a marché ! Il a failli devenir président avec le harcèlement de ses adeptes.
Heureusement, les parachutes ont fait cap sur la mafia de Marseille avant le crash de carences.

“Les aveugles et les sourds qui chercheraient à cacher leur cécité ou surdité ne pourraient pas duper leur entourage bien longtemps

“Les aveugles et les sourds qui chercheraient à cacher leur cécité ou surdité ne pourraient pas duper leur entourage bien longtemps. En revanche, les personnes n’éprouvant ni sentiments ni émotions (appelées pervers narcissiques, manipulateurs ou encore psychopathes) peuvent cacher leur déficience très facilement. N’importe qui, devant son miroir par exemple, peut s’amuser à mimer la peur, la joie, l’inquiétude, la tristesse, l’amour, la haine… sans ressentir ces états au moment de les mimer.
Depuis quelques décennies, la psychologie, la médecine et la biologie étudient ces cas psychopathologiques qui représenteraient 1 à 5 % de la population. Malheureusement, ces études restent encore peu connues de l’opinion publique.
Pour un non initié, un psychopathe est un être dont le comportement déviant est si évident qu’il n’échappe à personne. Il n’en est rien. D’après Robert HARE, grand spécialiste en psychopathie, seulement 10 % d’entre eux sont en prison (il les appelle les “psychopathes ratés”), les autres sont autour de nous et souvent à des postes de responsabilité.
Leur insensibilité sentimentale et émotionnelle (démontrée par l’imagerie médicale IRM) les rend incapables d’empathie, c’est pourquoi ils n’éprouvent aucun remords ni sentiment de culpabilité. Ils sont indifférents au mal qu’ils font et se croient dès lors tout permis.
Lorsqu’ils prennent conscience de leur différence, ils cherchent à contrecarrer leur infériorité naturelle en dominant ceux qui, contrairement à eux, éprouvent des sentiments et émotions. Cette volonté de domination les conduit à développer (de façon plus instinctive que raisonnée) des techniques de manipulation qu’ils perfectionnent au fil de leurs expériences. Ils deviennent si doués en la matière qu’ils en paraissent diaboliques (alors que nous avons affaire à de grands enfants envieux de n’avoir pas les mêmes jouets que leurs copains).
Pour asservir leur entourage proche, ils usent de l’intrigue et du harcèlement moral. Les plus ambitieux s’investissent dans la politique, les finances, dirigent des entreprises et s’entourent de gens choisis pour leur manque d’esprit critique, leur carriérisme… c’est-à-dire des gens qui se rendront aisément complices (faites le rapprochement avec l’expérience de MILGRAM).
Pour des raisons stratégiques évidentes, ils cachent leur vraie personnalité derrière un masque de normalité (The mask of sanity, de H. CLECKLEY). Pourtant, un minimum de bon sens et de connaissances en la matière suffiraient à les reconnaître. Je vous propose quelques pistes :
- Ils ne font pas preuve d’humilité, sauf par stratégie.
- Leurs actes ne sont pas en adéquation avec leurs paroles. Ils promettent toujous la lune mais on ne voit jamais rien arriver exceptées quelques vélléités destinées à nous leurrer.
- Ils nous demandent de faire le maximum alors qu’eux ne font rien ou presque (le presque étant là encore destiné à nous induire en erreur).
- Ils mentent avec un aplomb déconcertant même lorsque leur mensonge est flagrant. Ex : “Nous avons signé des accords avec les banques, désormais il n’y a plus de paradis fiscaux !”
- Ils se contredisent tout le temps.
- Ils surjouent les émotions (comme vous faites devant la glace quand vous jouez au petit jeu dont j’ai parlé au premier paragraphe).
- Bien qu’excellents stratèges, ils sont très souvent d’intelligence médiocre (c’est là l’un de leurs points faibles et donc, l’un de nos points forts). Ils peuvent dire des phrases qui ne veulent rien dire parce qu’ils ne s’en rendent pas compte.
- Etant peu curieux, leur érudition est faible. Ils font fi des connaissances scientifiques. Ex : “Il faut rendre constructif les zones inondables !” ou “L’environnement, ça commence à bien faire !”
Leur puissance et leur dangerosité sont proportionnelles à notre ignorance sur leur cas psychologique.”
https://www.agoravox.fr/…/article/ces-gens-qui-n-eprouvent-…

Il y a des moments où tu n’arrives plus à comprendre la motivation qu’ont les marques et les entrepreneurs à communiquer de manière aussi mediocre

Il y a des moments où tu n’arrives plus à comprendre la motivation qu’ont les marques et les entrepreneurs à communiquer de manière aussi mediocre. Tu te demandes même à quoi ça sert de s’obstiner à proposer de la qualité et de l’humain quand la misère creative semble suffire et satisfaire. Et puis, tu as un client qui t’envoie ce type de message. Et là, tu comprends mieux l’intérêt de ne pas lâcher.
Alors si toi aussi tu as envie de sublimer ce que tu fais et de communiquer de manière humaine et efficace, rejoins la Ruche BEELIV’IT

Just another WordPress site